Sécurité d’approvisionnement : les neuf travaux de Swissgrid

Propriétaire depuis début 2013 des 6700 kilomètres de réseau de transport d’électricité en Suisse, Swissgrid est un des acteurs clés du système énergétique de notre pays. L’entreprise a pour fonction d’acheminer l’énergie électrique des centres de production vers les consommateurs d’électricité. Une tâche qui n’est pas de tout repos au vu des embûches que rencontre Swissgrid dans l’exploitation, l’entretien et surtout l’extension du réseau de transport national. Plus»

Marché suisse de l’électricité : quelle réforme ?

Expert dans la prospective énergétique et environnementale ainsi que dans le design et la régulation des marchés électricité et carbone en Europe, M. FABIEN ROQUES, était l’orateur de la sixième édition de la Journée de l’Energie à la Foire du Valais. Professeur Associé à l’Université Paris Dauphine, il a présenté les solutions qu’il préconise en vue d’améliorer le marché de l’électricité européen et suisse. Plus»

La sécurité de l’approvisionnement énergétique gravement menacée

L’initiative «Sortir du nucléaire» lancée par les Verts a pour objectif d’imposer la sortie du nucléaire à marche forcée. Elle menace la sécurité d’approvisionnement et ne laisse pas le temps pour une adaptation du système énergétique. Le Conseil fédéral, le Parlement, les partis bourgeois et les organisations économiques rejettent donc clairement l’initiative. Le peuple suisse se prononcera le 27 novembre 2016. Plus»

Dernière ligne droite pour l’adoption du premier volet

Rares sont les thèmes politiques qui auront donné ces dernières années autant de fil à retordre au Parlement fédéral que le premier paquet de mesures de la Stratégie énergétique 2050. Tous les voyants semblent à présent au vert pour un vote final à la session d’automne 2016. Mais les perspectives à moyen terme restent mitigées. Plus»

Promotion des énergies renouvelables en Europe : quelles tendances ?

Dans le cadre de la Stratégie énergétique 2050, le Conseil fédéral et le Parlement souhaitent s’orienter vers les énergies renouvelables et sortir du nucléaire. Nos pays voisins connaissent également une accélération, avec des résultats contrastés. Plus»

Prime de marché : un soutien bienvenu, mais encore insuffisant

« Sans grande hydraulique, pas de virage énergétique ». La Commission de l’énergie du Conseil des États (CEATE-E) semble avoir enfin mieux compris cette affirmation. Le 19 avril dernier, elle a proposé au Conseil des États de se rallier au principe de la prime de marché, modèle adopté en mars 2016 par le Conseil National. La Commission a également renoncé à imposer une affectation de ces ressources à la maintenance des installations hydrauliques. Cette décision représente un pas dans la bonne direction, bien qu’encore insuffisant. Plus»

Prévision à long terme : du mythe à la dure réalité

Demande mondiale en berne, explosion de la production de pétrole : le «pic pétrolier» (ou «peak oil») semble bien loin. Stratégie 2050, tout a déjà changé. La faute aux nombreux impondérables difficiles à intégrer dans une théorie sur le long terme. Plus»

Le «système incitatif en matière climatique et énergétique» et ses nombreuses incohérences

A partir de 2021, le Conseil fédéral veut passer du système actuel d’encouragement à un réel système d’incitation. Cette seconde étape se fonde sur un nouvel article constitutionnel.
Le message relatif à un système incitatif en matière climatique et énergétique (SICE) a été adopté à fin octobre. De nombreuses questions et incohérences restent toutefois en suspens et doivent être concrétisées par le Parlement lors du processus législatif.
Plus»

Stratégie énergétique 2050, encore à améliorer

Lors de l’examen de la Stratégie énergétique 2050, le Conseil des Etats a créé des divergences importantes par rapport au Conseil national. Cependant, la Stratégie énergétique 2050 n’est toujours pas convaincante. Des questions majeures restent encore sans réponse. Ainsi, le premier paquet de mesures ne permet d’atteindre que la moitié des objectifs fixés. Les énergies renouvelables ne remplaceront pas à temps la production des centrales nucléaires mises à l’arrêt. Il faudra soit importer beaucoup d’électricité, soit en produire par d’autres moyens. De même, le coût global pour l’industrie et la société reste flou. Plus»

1 2 3

FRE-Bulletin

Formulaire d'inscription FRE-Bulletin

×